A propos de l’accusation de plagiat

En réponse à : http://egyptomusee.over-blog.com/2015/04/il-y-en-a-qui-ne-sont-pas-vite-genes.html

Pour ceux que cela intéresse, voici quelques détails à propos de la diffamation de la part de Richard Lejeune concernant son accusation de plagiat.

Nous étions Richard Lejeune et moi, amis sur Facebook depuis plus d’un an et nous avons échangés de nombreux coms cordiaux dans lesquels ( je l’ai même soutenu dans son désarroi à l’époque du changement de la plateforme Overblog qui héberge son site, en effet, il craignait que la nouvelle mouture de son hébergeur altère la mise en page de son travail, jusque là, je lui ai donc proposé plusieurs alternatives et il me remercia à plusieurs reprises pour m’être penché sur son mauvais sort.

Mais quelques mois plus tard, il poste sur son Facebook un article où il m’accuse publiquement de plagiat !

J’ai tenté avec quelques coms de lui expliquer qu’il ne s’agissait pas de plagiat mais d’un malentendu mais il n’a rien voulu savoir. En effet, il s’est basé sur un de mes articles consacré au porc dans l’Ancienne Egypte, dont on se servait aussi pour soigner les maladies oculaires chez l’homme.N’étant pas ophtalmologue, j’ai fait des recherches et je suis tombé sur cet article rédigé par Richard Lejeune sur son blog.

Richard Lejeune n’ayant pas encore lu mon livre numérique « Les Voleurs d’Etoiles » accessible uniquement par code d’accès, il s’étonna que je ne le cite pas dans un article consacré au porc dans l’ancienne Egypte selon l’éclipse solaire illustrée par cet animal, cet article à l’époque était accessible aux internautes sans avoir recours à un code d’accès.

Je me suis servi telles quelles de quelques phrases ( 6 au total ) de l’article de Richard Lejeune qui fait référence au livre de Thierry Bardinet ( que lui je cite dans ma bibliographie à la fin de mon livre que Richard Lejeune n’a pas encore lu )

Dans mon article traitant de l’usage du porc, je n’ai pas jugé utile d’indiquer de références bibliographiques, car comme je l’ai déjà précisé, j’ai placé toute ma bibliographie en fin de livre qui n’est accessible complètement que via l’achat du livre. Richard Lejeune a donc lu quelques phrases sur un article parallèle qui invite le lecteur à se procurer mon livre pour en savoir plus sur non pas la médecine égyptienne mais sur l’astronomie égyptienne.

Je n’ai donc pas saisi l’emballement de Richard Lejeune et sa grave accusation publique car
dans un premier temps, il me reprocha de ne pas le citer lui et son blog comme il est d’usage entre blogueurs.

J’ai fini par comprendre que Richard Lejeune cherchait sans doute à faire le buzz pour faire connaître son blog et qu’avec une mauvaise foi des plus crapuleuses, il s’était servi de moi ( en restant modeste) pour attirer de nouveaux internautes, grâce au référencement par Google pour son blog, redirigeant les internautes qui me cherchent vers son blog.

Il faut savoir que la plateforme Overblog qui héberge son blog, de par le nombre de nouveaux visiteurs, versera de l’argent à Richard Lejeune :

capture-monetisation

En fait, de plagiat, il n’y en pas eu car Richard Lejeune a lui aussi emprunté un extrait du livre de Thierry Bardinet !

Après que je lui ai signalé qu’il ne cite nulle part précisément Thierry BARDINET, il me répond sur son overblog qu’il relie avec sa page facebook :

« A vous, je puis simplement dire que :

1. Toute personne un peu versée dans l’égyptologie sait – ou tout lecteur qui veut en savoir plus « fouillant » dans mes références bibliographiques infrapaginales apprendra – que Thierry Bardinet (en cliquant sur ce premier auteur en dessous de mon article, l’on accède au titre et références éditoriales de son ouvrage) a étudié les papyrus médicaux que je cite. »

Voici le lien de référence dont il parle concernant Thierry Bardinet qui se trouve en bas de page de son article :

(Bardinet : 1995, passim; Bonneau : 1991, 330-40 ; Moreno Garcia : 1999, 251-4 ; Nachtergael : 1995, 207 ; Sarr : 2008, passim ; Yoyotte : 1959, 228)

Vous remarquez qu’il n’y pas d’indication directe concernant le porc, ni même à des papyrus médicaux dans sa référence.

Richard Lejeune rajoute :

« 2. Toute personne un peu versée dans les termes latins qui émaillent notre langue française sait – ou toute personne voulant les comprendre et se renseignant sur la toile ou dans les dictionnaires apprendra – que « passim », comme je l’ai indiqué à côté du nom de cet auteur, signifie que, dans un ouvrage mentionné, c’est à plusieurs endroits que l’on peut trouver référence de ce à quoi j’ai fait allusion dans mon texte.
Je me sens donc parfaitement « en ordre » avec les principes déontologiques qui lui manquent : moi, j’ai cité mes sources ! Et correctement ! »

Le malentendu que ne comprend pas Richard Lejeune est qu’après une rapide recherche sur Google, on peut lire que Thierry Bardinet est Chirurgien-Dentiste et non pas ophtalmologue et docteur en sciences historiques.

Du fait de ce manque de rapport direct entre la vraie spécialité médicale de Thierry Bardinet et les quelques phrases concernant les maladies oculaires soignées par le fiel de Porc que j’ai emprunté à l’article de Richard Lejeune, je n’ai pas jugé nécessaire de citer Thierry Bardinet dans mon article au moment de sa rédaction.

( Ce n’est que plus tard, après avoir lu d’autres infos égyptologiques de T.B. ailleurs que sur le blog de Richard Lejeune, que j’ai ensuite référencé Thierry Bardinet dans ma bibliographie, mais j’ai donc découvert son ouvrage sur les Papyrus Médicaux grâce à d’autres auteurs comme Youri VOLOKHINE dans son livre « Le porc en Égypte ancienne » publié chez les Presses Universitaires de Liège. )

http://www.presses.ulg.ac.be/jcms/c_12413/porc-en-egypte

Richard Lejeune me reproche donc de l’avoir plagié alors que lui-même a emprunté les mots de Thierry Bardinet !

Mais Thierry Bardinet n’est pas l’auteur des « Papryrus Médicaux » il est juste le traducteur, car le mot auteur implique que c’est Thierry Bardinet qui aurait inventé lui-même ce que les Anciens Egyptiens nous ont laissé quant au savoir médical.

Les vrais auteurs des papyrus sont les scribes égyptiens et non pas ceux qui les traduisent, et le dictionnaire est le même pour tous…

Richard Lejeune emprunte et transforme donc avec son style des phrases qu’il a trouvé dans le livre de Thierry Bardinet ( phrases dont je me suis servi ) mais ce dernier lui a simplement traduit des Papyrus dont l’auteur initial n’est pas connu, ni identifié.

Ce n’est pas comme si j’avais repris une tirade de Molière en prétendant que j’en étais l’auteur, d’autant que même Molière s’avère être un « plagieur » de Marivaux.

Fallait il aller jusqu’à un règlement de comptes sur Facebook et ensuite sur son blog , alors qu’un simple message privé sur Facebook de sa part, lui aurait permis d’éviter de salir l’égyptologie avec une affaire qui relève davantage d’un malentendu ?

Rchard Lejeune voyant que je ne me laisse pas accuser de la sorte aussi facilement qu’il l’avait cru, il m’ a bloqué sur son Facebook m’empêchant ainsi de poursuivre ma défense sur sa page du réseau social.

En conclusion :

6 courtes phrases parlant de la Médecine Égyptienne ( qu’il était difficile de changer tant ces phrases sont techniques ) sur 1600 pages d’enquête sur le Zodiaque de Denderah, ont donc autorisé Richard Lejeune à l’époque où nous étions encore amis virtuels et que j’ai voulu l’aider, que nous avions du gardé des porcs ensemble pour se permettre une telle familiarité que celle de m’accuser de plagiat !

Un jour peut être comprendra t’il qu’il a été trop vite pour parler de vrai plagiat et que son article diffamatoire relève du ridicule et de la mauvaise foi.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s